Charte déontologique

 PLURIDIS - PLURALIA (« PLURALIA ») propose une pratique innovante du coaching qui recouvre un spectre très large. Le code de déontologie de ses coachs vise à formuler des points de repère compte tenu des spécificités de ce coaching en tant que processus d’accompagnement d’une personne dans son développement professionnel et personnel.

Ce code de déontologie est donc l’expression d’une réflexion éthique ; il s’agit de principes généraux. Leur application pratique requiert une capacité de discernement. 

ARTICLE 1. FORMATION PROFESSIONNELLE

Le coach a une formation professionnelle approfondie théorique et pratique en sciences humaines. La formation initiale, l’expérience et le développement personnel du coach font l’objet de réévaluations régulières tout au long de sa carrière.

ARTICLE 2. CONFIDENTIALIT

Le coach s’astreint au secret professionnel. Il s’engage à une attitude de réserve.

ARTICLE 3. CONTROLE ET SUPERVISIO

Le coach bénéficie d’une supervision régulière avec un consultant senior et y recours à chaque fois que la situation l’exige. 

ARTICLE 4. RESPECT DES PERSONNES

Le coach prend garde aux conséquences directes ou indirectes de ses interventions et à l’utilisation qui pourrait en être faite par des tiers. Il s’interdit d’exercer tout abus d’influence. Il respecte l’intégrité et les valeurs propres du Bénéficiaire dans le cadre du processus de changement.  Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du Bénéficiaire. Le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du Bénéficiaire, le développement personnel et professionnel de celui-ci, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère.

ARTICLE 5. REFUS DE PRISE EN CHARGE

Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au Bénéficiaire ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères ou préconise une prise en charge de nature différente (bilan professionnel, formation, etc.).

ARTICLE 6. PRISE EN COMPTE DES DEUX NIVEAUX DE DEMANDE

Toute demande de coaching prise en charge par un Client répond à deux niveaux de demande : l’une formulée par le Client, l’autre par le Bénéficiaire. Le coaching s’exerce dans la synthèse des intérêts du Bénéficiaire et du Client.

ARTICLE 7. PROTECTION DES ORGANISATIONS

Le coach est attentif au métier, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation du Client pour laquelle travaille le salarié Bénéficiaire.

ARTICLE 8. RESTITUTION A L’ENTREPRISE

Le coach ne peut rendre compte de son action que dans les limites établies avec le Bénéficiaire et le Client. 

ARTICLE 9. NON RESTITUTION DES INFORMATIONS AU CLIENT OU A UN TIER

En raison de la confidentialité et de l’anonymat des entretiens, le coach ne rend pas compte de son action auprès du Client ou d’un tiers sauf en cas d’accord préalable avec le Bénéficiaire et dans les limites établies en accord avec lui.